Chers paroissiens,

 

Pendant quelque temps, nous n’aurons pas la joie de nous retrouver, et de nous rassembler à l’église. Pourtant comme il est bon de se sentir encore davantage reliés les uns aux autres par une fraternité qui perdure malgré le confinement, en prenant des nouvelles les uns des autres, en s’entraidant. Ce temps d’épreuve est propice pour se poser des questions de sens, mais aussi pour approfondir nos liens, et notre propre vie spirituelle. Pour cela, les outils ne manquent pas. N’hésitez pas par exemple, à consulter de temps en temps les informations ou les nouvelles sur le site internet de notre paroisse : www.paroissesaintjosephdesfalaises.fr.

 

Je vous propose de nous unir chaque jour dans la prière, si nous le pouvons, à travers le chapelet de Lourdes retransmis chaque jour sur Radio Lapurdi (FM 96,8), ou bien à la télévision sur la chaine KTO (par internet sur www.ktotv.com /ou sur le canal 220 de la TV d’Orange / Canal 184 sur SFR TV by SFR / canal 245 sur Free TV ).

 

Le dimanche Jour du Seigneur, nous pourrions profiter de prier tous ensemble en même temps la messe du Jour du Seigneur sur France 2 à 11h00, en ayant pris soin, si nous le pouvons, de lire et méditer avant la Parole de Dieu sur nos missels, Prions en Eglise, Magnificat, ou même sur le site www.aelf.org.  Pour ceux qui souhaitent prier la messe en basque, la messe dominicale est maintenue sur les radios basques et sur la Télévision Basque pendant la période de confinement.

Une messe en basque sera enregistrée par l’abbé Jean-Michel Barnetche à l’église d’Ustaritz et retransmise le dimanche à 10h00 sur les radios basques : Gure Irratia FM 106,6 - Irulegiko Irratia FM 91,8 - Xiberoko botza FM 95,5. La messe sur Euskal Telebista est aussi maintenue le dimanche à 10h00 et sera retransmise pendant la période de confinement depuis l’église d’Orio en Guipuzcoa.

 

De plus notre paroisse s’associera à l’ensemble des évêques de France qui invitent les Français à un geste commun le mercredi 25 mars prochain (voir le document joint ). Les catholiques lui donneront une signification particulière en raison de la fête de l’Annonciation, mais tout le monde peut s’y joindre : déposer une bougie sur sa fenêtre au moment où les cloches sonneront à Bidart et à Guéthary et dans toute la France sera une marque de communion de pensée et de prière avec les défunts, les malades et leurs proches, avec tous les soignants et tous ceux qui rendent possible la vie de notre pays. Ce sera aussi l’expression de notre désir que la sortie de l’épidémie nous trouve plus déterminés aux changements de mode de vie que nous savons nécessaires depuis des années.

Nous, paroissiens, demanderons en même temps à la Vierge Marie de remplir nos cœurs de foi, d’espérance et de charité en ces temps et de nous obtenir la grâce de l’Esprit-Saint pour que nous sachions trouver les gestes nécessaires. Ainsi quand les cloches sonneront, le 25 mars, à 19h30, que chacun dans sa maison, ouvre sa Bible (ou son ordinateur) et lise, seul ou en famille, le récit de l’Annonciation, dans l’Évangile selon saint Luc, chapitre 1, versets 26 à 38. Et qu’au même moment chaque maison allume une ou plusieurs bougies, à sa fenêtre, pour dire son espérance et conforter celle de ses voisins.

 

Chaque jour, l’abbé Robert et moi-même, chacun confiné dans son presbytère, célébrons l’eucharistie, et vous portons tous dans notre prière, dans une même communion, comme une seule et même famille.

Prenez soin de vous, et restez « à l’abri du Très-Haut, Lui, notre Refuge, notre Rempart, notre Dieu… Il te couvre et te protège. » Psaume 90

 

Bien fraternellement

 

Abbé Jean-Paul Martinon