LETTRE AUX PAROISSIENS              19 avril 2020

Chers paroissiens,

 

Le droit à l’espérance

Tout confinés que nous sommes encore pour quelque temps, nous n’en sommes pas moins sans espérance. Comme le proclamait le Pape François lors de son homélie de la Vigile Pascale, en « cette nuit (de Pâques), nous conquerrons un droit fondamental, qui ne nous sera pas enlevé : le droit à l’espérance. C’est une espérance nouvelle, vivante, qui vient de Dieu. Ce n’est pas un simple optimisme, ce n’est pas une tape sur l’épaule ou un encouragement de circonstance. C’est un don du Ciel que nous ne pouvons pas nous procurer tout seuls. (…) Elle introduit dans le cœur la certitude que Dieu sait tout tourner en bien, parce que, même de la tombe, il fait sortir la vie ».

Dimanche de la miséricorde divine

Ce dimanche 19 avril, qui clôture l’Octave de Pâques est aussi appelé le « dimanche de la miséricorde divine » depuis 20 ans. Cette fête fut instituée par le pape St Jean-Paul II, lors de la canonisation de Ste Faustine, apôtre de la miséricorde. Vous retrouverez à la suite de cette lettre, une belle prière qu’elle rédigea. Le pape François qui a consacré récemment une année sainte extraordinaire sur la miséricorde, nous rappelait dans un tweet en septembre dernier : « nous sommes appelés à être témoins et messagers de la miséricorde de Dieu, à offrir au monde la lumière en lieu et place des ténèbres, à offrir l'espérance là où règne le désespoir, et le salut là où le péché abonde ».

A partir du 11 mai, quid de nos assemblées paroissiales ?

Depuis le discours du président de la République lundi dernier, nous savons que le confinement durera encore jusqu’au 11 mai, avec un déconfinement progressif annoncé à partir de cette date. Chacun se demande encore quand est-ce que nous pourrons célébrer à nouveau dans nos églises, l’eucharistie, les baptêmes, les confessions, les mariages ou la confirmation, et quand est-ce que nous pourrons reprendre les rencontres de caté ou autres rencontres paroissiales, et surtout selon quelles modalités. Pour l’instant, nous n’en savons toujours rien. Il est prévu cependant un rendez-vous téléphonique en début de semaine prochaine entre Mgr Eric de Moulins-Beaufort, président de la Conférence des Evêques de France et le Cabinet du Premier Ministre. Nous devrions donc recevoir davantage de précisions dans le courant de la semaine prochaine.

Neuvaine à Notre Dame d’Uronea du 1er au 9 mai

Faute de pouvoir organiser la procession à Notre Dame d’Uronea, le 10 mai comme prévu, il sera proposé à tous ceux qui le veulent bien, de participer activement à une neuvaine à Notre Dame d’Uronea du 1er au 9 mai prochain. En cette période de crise sanitaire aigüe, notre prière au Seigneur par l’intercession de Marie, ne peut que se faire plus intense, pour obtenir des grâces dont nous savons qu’elles ont déjà été largement distribuées aux pèlerins à cet endroit dans le passé. Vous recevrez les textes et modalités de cette prière, dès le week-end prochain. Les enfants recevront également une proposition adaptée.

Qu’est-ce qu’une neuvaine ? Et pourquoi une neuvaine

La neuvaine  consiste à prier durant neuf jours consécutifs, généralement pour confier à Dieu une intention ou demander une grâce particulière. Cette forme traditionnelle de prière, très populaire et encouragée par l’Eglise depuis le Moyen-Âge, fait recours à l’intercession de la Vierge Marie ou d’un saint. Les neuf jours d’une neuvaine font référence aux neuf jours qui séparent l’Ascension de la Pentecôte. Dans la Bible, cette période est pour les disciples et la mère de Jésus une période d’attente qu’ils vivent dans la prière. “Tous, d’un même cœur, étaient assidus à la prière” (Actes 1, 14) et à l’issue de laquelle ils reçoivent l’Esprit Saint. Ainsi, nous pouvons nous-aussi vivre la neuvaine comme un temps de prière dans l’attente d’une grâce. (paragraphe cité dans le site www.hosana.org).

Enfants, familles et catéchèse

Ce dimanche est aussi le début des vacances scolaires pour les enfants. Je tiens à remercier le service diocésain de la catéchèse, les catéchistes de la paroisse et les parents qui, via vidéos et mails, permettent d’offrir aux enfants un accompagnement dans l’acquisition de connaissances et d’initiation à la vie chrétienne pendant toute cette période de confinement.

Un service d’écoute diocésain

Une équipe diocésaine d’écoute vient d’être mise en place ce 17 avril : les écoutants, formés à l’écoute et ayant l’expérience en la matière, se tiennent à disposition des personnes ayant besoin de parler et d’échanger en ce temps difficile de confinement, chaque soir, de 18h à 21h. N° d’appel : 05 59 59 59 9. Il existe également un numéro national d’écoute pour les catholiques : 0806700772. Dans les deux cas, les appels demeurent anonymes.

Où trouver une messe pour prier en ce dimanche ?

Je vous rappelle les horaires des messes de ce week-end :

10h30 : messe avec l’évêque, à la cathédrale de Bayonne Lapurdi Irratia FM96

11h00 : messe avec le Jour du Seigneur sur France 2

11h00 : messe avec le pape en direct de Rome sur KTO ou TV Vatican Media et internet : Vatican News

La prière du chapelet

Le chapelet quotidien qui nous rassemble également dans une même communion de pensée et de prière, est retransmis chaque jour en direct depuis Lourdes, à 15h30 sur KTO ou les ondes de Radio Lapurdi Irratia FM96.

Appel aux dons

Enfin, comme vous le savez, la vie matérielle de l’Eglise et de nos paroisses dépend entièrement du don des fidèles. Une plate-forme nationale d’offrande de quête a été mise en ligne. En cette période de confinement qui dure depuis déjà plusieurs semaines, il est offert aux catholiques de participer à ce geste liturgique qu’est la quête en versant leur offrande grâce à une plateforme temporaire de collecte en ligne. Les montants versés sur cette plateforme nationale, rapide et sécurisée, sont intégralement reversés aux diocèses qui, eux-mêmes, les reverseront aux paroisses. https://donner.catholique.fr/quete/~mon-don?_cv=1

 

Prenez soin de vous, et continuez de rester en toute confiance « à l’abri du Très-Haut, Lui, notre Refuge, notre Rempart, notre Dieu… Il te couvre et te protège. » Psaume 90

Merci de diffuser autour de vous ces nouvelles, à tous ceux dont je n’ai pas forcément le mail.

Au nom de l’équipe des prêtres et de la communauté des Servantes de Marie de notre paroisse, bonne Semaine à tous

Bien fraternellement

 

Abbé Jean-Paul Martinon

 

Prière de sainte Sœur Faustine Kowalska

 

Je désire me transformer toute entière en Ta miséricorde et être ainsi un vivant reflet de Toi, ô Seigneur; que le plus grand des attributs divins, Ton insondable miséricorde, passe par mon âme et mon cœur sur le prochain.  

Aide-moi, Seigneur, pour que mes yeux soient miséricordieux, pour que je ne soupçonne et ne juge jamais d'après les apparences extérieures, mais que je discerne la beauté dans l'âme de mon prochain et lui vienne en aide.  

Aide-moi, Seigneur, pour que mon oreille soit miséricordieuse, afin que je me penche sur les besoins de mon prochain et ne reste pas indifférente à ses douleurs ni à ses plaintes.  

Aide-moi, Seigneur, pour que ma langue soit miséricordieuse, afin que je ne dise jamais de mal de mon prochain, mais que j'aie pour chacun une parole de consolation et de pardon.  

Aide-moi, Seigneur, pour que mes mains soient miséricordieuses et remplies de bonnes actions, afin que je sache faire du bien à mon prochain et prendre sur moi les tâches les plus lourdes et les plus déplaisantes.   

Aide-moi, Seigneur, pour que mes pieds soient miséricordieux, pour me hâter au secours de mon prochain, en dominant ma propre fatigue et ma lassitude. Mon véritable repos est dans le service rendu à mon prochain.   

Aide-moi, Seigneur, pour que mon cœur soit miséricordieux, afin que ressente moi-même les souffrances de mon prochain. Je ne refuserai mon cœur à personne. Je fréquenterai sincèrement même ceux qui, je le sais, vont abuser de ma bonté, et moi, je m'enfermerai dans le Cœur très miséricordieux de Jésus. Je tairai mes propres souffrances. Que Ta miséricorde repose en moi, ô mon Seigneur (...).

O mon Jésus, transforme-moi en Toi, car Tu peux tout.