LETTRE AUX PAROISSIENS              10 mai 2020

 

Chers paroissiens,

« Avant de te dire « où aller », le Christ te dit « par où » aller » St Augustin

Etonnant chemin qui s’ouvre à nous, entre le 11 mai et le week-end de la Pentecôte. Nous pourrons circuler librement, nous rendre à l’école, au travail, faire les magasins, mais pas nous réunir à plus de dix dans une église ou une chapelle, ni y célébrer encore de culte public, aussi surprenant que cela puisse nous paraître. Etonnant chemin qui, même s’il nous prive encore de l’action efficace du Christ dans les sacrements, ne nous empêche pas de mieux redécouvrir notre Seigneur, dans « le sacrement du frère », en chaque personne, aussi différente soit-elle, car elle aussi a été créée à l’image de Dieu qui est davantage présent encore dans les plus fragiles et les plus vulnérables. Etonnant chemin, qui nous invite à la prudence, pour ne pas croiser ou porter ce coronavirus fourbe, et invisible. Etonnant chemin où il s’agit à la fois d’éviter le contact, d’esquiver le virus et en même temps de recréer du lien social, et de rester solidaire. Au moment de nous remettre en marche, n’oublions surtout pas cette pause du confinement qui nous a recentrés sur l’Essentiel, sur la Vérité de nos propres vies, et nous a fait entrer dans une intimité plus grande avec le Christ. Bien des chemins s’ouvrent à nous, même s’ils sont encore limités à 100km. Quel(s) nouveau(x) chemin(s) prendre qui ouvre(nt) à la Vérité et à la Vie ? Le Christ dans l’Evangile de ce dimanche nous dit désormais « par où » passer, « par où » aller. En revêtant notre chair, il est devenu le chemin. Il marche avec nous. Le Chemin en personne vient vers nous, il ouvre notre cœur à l’espérance. « La terre est remplie de son amour. Dieu veille sur ceux qui mettent leur espoir en son amour, pour les délivrer de la mort » Psaume 32. Alleluia.

Mois de Mai, mois de Marie

La Neuvaine paroissiale à Notre Dame d’Uronea nous a rassemblés dans une même prière solidaire pour notre monde en crise. Même si ce 10 mai confiné nous empêche de nous rassembler et d’organiser la Procession à Notre Dame d’Uronea, il n’empêche ; la chapelle d’Uronea, où l’eau de la source coule abondamment, est ouverte tous les jours comme une invitation à venir s’y recueillir et à y prier Notre Dame. Chaque jour, de nouveaux bouquets y sont posés, des bougies allumées. Cette chapelle vaut bien une petite visite.

 

Eglises interdites au culte, mais ouvertes au public tous les jours

 

Il semble que nous puissions à nouveau nous réunir dans nos églises, sous toute réserve, le dernier week-end de mai, pour y célébrer l’eucharistie. Nous serons obligés de suivre un protocole contraignant qui attend encore à ce jour d’être validé par le gouvernement. Dans cette phase de « desserrement » du confinement, des quotas de taille d’assemblée seront imposés, ainsi que des mesures de distanciation. Ce sera contraignant, mais nous nous adapterons peu à peu aux nouvelles règles, pour avoir le droit de célébrer dans des conditions sanitaires rassurantes pour tous.

En attendant la fin du mois de mai, ne craignons pas d’user de notre liberté de déplacement, pour vivre un temps de prière personnelle, dans nos églises qui sont ouvertes toute la journée à Bidart (9h-17h) et à Guéthary (9h-18h). La chapelle d’Uronea est également ouverte toute la journée, tous les jours du mois de mai.

Mariages, baptêmes, confessions, sacrement des malades, obsèques religieuses

Cette période de crise sanitaire bouscule les agendas. A ce jour, alors que 29 mariages étaient programmés pour être préparés et/ou célébrés ici, 3 ont été décalés en sept-oct, et 9 autres ont déjà été reportés à l’année prochaine ou plus tard. Bien des baptêmes ont été renvoyés à plus tard, même s’il est désormais possible de baptiser sous certaines conditions. Il est également possible de confesser à l’église, ou de recevoir le sacrement des malades à condition de respecter des règles de distanciation et de stricte protection sanitaire.

Les obsèques religieuses peuvent désormais avoir lieu dans les églises du diocèse de Bayonne, à partir de ce 11 mai, mais sans eucharistie, et sous condition de présence de moins de 20 personnes et de respect des règles de distanciation et de protection sanitaire (masques, gel, …).

 

Où trouver une messe pour prier en ce dimanche ?

Voici les horaires des messes de ce dimanche :

10h00 : - la messe en basque depuis Ustaritz est retransmise sur les radios basques : Gure Irratia FM 106,6 - Irulegiko Irratia

                FM 91,8 - Xiberoko botza FM 95,5. (Attention elle n'est pas retransmise sur Radio Lapurdi Irratia).

- Sur Euskal Telebista EITB 1 depuis Orio.

- messe en français sur France Culture FM 96,1

- messe en français depuis la Grotte de Lourdes sur la chaîne TV KTO ou sur le site internet KTO ou le Site TV lourdes www.lourdes-france.org/tv-lourdes/

10h30 : messe depuis le couvent des Dominicains de Toulouse sur Radio Lapurdi Irratia FM 96,8

11h00 : messe télévisée en direct avec le Jour du Seigneur sur France 2

12h00 : messe de notre évêque visible en vidéo via facebook sur www.diocese64.org

 

Merci de diffuser autour de vous ces nouvelles, à tous ceux dont je n’ai pas forcément le mail.

 

Réjouissez-vous de votre baptême, grâce auquel vous êtes devenus des « pierres vivantes, chargées de construire la demeure spirituelle qu’est l’Eglise fondée sur le Christ et les apôtres. Vous êtes le peuple destiné au Salut, chargé d’annoncer les merveilles de celui qui vous a appelés des ténèbres à son admirable lumière ». (2ème lecture de ce jour 1 P 2,4-9)

 

Au nom de l’équipe des prêtres et de la communauté des Servantes de Marie de notre paroisse, je vous souhaite une belle entrée dans la phase de « déconfinement progressif ». Bon dimanche et bonne semaine à tous.

Bien fraternellement

Abbé Jean-Paul Martinon

LES 2 PRIERES DU PAPE FRANÇOIS POUR CE MOIS DE MAI

« Je vous offre les textes de deux prières à la Vierge que vous pourrez réciter à la fin du Rosaire,

et que je réciterai moi-même pendant le mois de mai, uni à vous spirituellement ». Pape François, lettre du 25 avril 2020

O Marie,
tu resplendis toujours sur notre chemin
comme signe de salut et d’espérance.
Nous nous confions à toi, Santé des malades,
qui, auprès de la croix, as été associée à la douleur de Jésus,
en maintenant ta foi ferme.

Toi, Salut du peuple romain,
tu sais de quoi nous avons besoin
et nous sommes certains que tu veilleras
afin que, comme à Cana de Galilée,
puissent revenir la joie et la fête
après ce moment d’épreuve.

Aide-nous, Mère du Divin Amour,
à nous conformer à la volonté du Père
et à faire ce que nous dira Jésus,
qui a pris sur lui nos souffrances
et s’est chargé de nos douleurs
pour nous conduire, à travers la croix,
à la joie de la résurrection. Amen.

Sous Ta protection nous cherchons refuge, Sainte Mère de Dieu.
N’ignore pas nos supplications, nous qui sommes dans l’épreuve,
et libère-nous de tout danger, O Vierge glorieuse et bénie.

*****************************************************

« Sous ta protection nous nous réfugions, Sainte Mère de Dieu ».

Dans la présente situation dramatique, chargée de souffrances et d’angoisses qui frappent le monde entier, nous recourons à Toi, Mère de Dieu et notre Mère, et nous cherchons refuge sous ta protection. O Vierge Marie, tourne vers nous tes yeux miséricordieux dans cette pandémie du coronavirus, et réconforte ceux qui sont perdus et qui pleurent leurs proches qui sont morts, enterrés parfois d’une manière qui blesse l’âme. Soutiens ceux qui sont angoissés pour les personnes malades auprès desquelles, pour empêcher la contagion, ils ne peuvent être proches. Suscite la confiance en celui qui est inquiet pour l’avenir incertain et pour les conséquences sur l’économie et sur le travail. Mère de Dieu et notre Mère, implore pour nous de Dieu, Père de miséricorde, que cette dure épreuve finisse et que revienne un horizon d’espérance et de paix. Comme à Cana, interviens auprès de ton Divin Fils, en lui demandant de réconforter les familles des malades et des victimes, et d’ouvrir leur cœur à la confiance.

Protège les médecins, les infirmiers et les infirmières, le personnel sanitaire, les volontaires qui, en cette période d’urgence, sont en première ligne et risquent leur vie pour sauver d’autres vies. Accompagne leur fatigue héroïque et donne-leur force, bonté et santé. Sois aux côtés de ceux qui, nuit et jour, assistent les malades ainsi que des prêtres qui, avec sollicitude pastorale et engagement évangélique, cherchent à aider et à soutenir chacun. Vierge Sainte, éclaire l’esprit des hommes et des femmes de science, pour qu’ils trouvent de justes solutions pour vaincre ce virus.

Assiste les Responsables des Nations, pour qu’ils œuvrent avec sagesse, sollicitude et générosité, en secourant ceux qui manquent du nécessaire pour vivre, en programmant des solutions sociales et économiques avec clairvoyance et avec esprit de solidarité.

Marie très Sainte, touche les consciences pour que les sommes considérables utilisées pour accroître et perfectionner les armements soient au contraire destinées à promouvoir des études adéquates pour prévenir de semblables catastrophes dans l’avenir. Mère très aimée, fais grandir dans le monde le sens d’appartenance à une seule grande famille, dans la conscience du lien qui nous unit tous, pour que nous venions en aide aux nombreuses pauvretés et situations de misère avec un esprit fraternel et solidaire. Encourage la fermeté dans la foi, la persévérance dans le service, la constance dans la prière. O Marie, Consolatrice des affligés, embrasse tous tes enfants dans la tribulation et obtiens que Dieu intervienne de sa main toute puissante pour nous libérer de cette terrible épidémie, afin que la vie puisse reprendre dans la sérénité son cours normal. Nous nous confions à Toi, toi qui resplendis sur notre chemin comme signe de salut et d’espérance, o clémente, o miséricordieuse, o douce Vierge Marie. Amen.